4 sociétés Fintech perturbant l’immobilier (Z, FISV)

La technologie financière, ou fintech, envahit Wall Street. Les entreprises inventent des moyens technologiques d’effectuer des transactions financières, des prêts et des processus bancaires qui changent radicalement les services financiers et les secteurs de l’immobilier.

La Fintech élimine les intermédiaires dans une grande variété de transactions immobilières, ce qui incite les prêteurs, les acheteurs et les groupes d’investissement traditionnels à en prendre conscience. Les prêts et les emprunts sont désormais des processus plus rapides, avec moins de retards et des coûts moindres. De plus, les consommateurs disposent de raccourcis pour le financement, la recherche de propriétés et la conclusion de contrats.

Investir dans des sociétés immobilières fintech est semi-spéculatif pour les investisseurs. La nouvelle vague de technologie doit secouer les perdants jusqu’à ce qu’il y ait des gagnants clairs. Cependant, les investisseurs peuvent trouver des entreprises solides qui sont sur le point de changer à jamais le secteur de l’immobilier. (Voir également: Comment la Fintech peut perturber le marché hypothécaire de 14 billions de dollars.)

Nous avons choisi quatre sociétés fintech qui apportent des changements dans la façon dont les biens immobiliers sont achetés, vendus et gérés.

1. Groupe Zillow

Zillow Group (Z) prétend être le premier site Web immobilier aux États-Unis, attirant 173 millions de visiteurs uniques chaque mois. La société gère une base de données en ligne de 110 millions de maisons ciblant les acheteurs, les vendeurs et les locataires.

L’entreprise subit un changement majeur dans sa façon de faire des affaires. Depuis sa création à Seattle en 2006, Zillow s’est principalement concentré sur la vente de publicité et d’autres services aux professionnels de l’immobilier, un marché estimé à 18,8 milliards de dollars. En 2018, Zillow s’est lancée dans l’achat et la vente de maisons pour elle-même, mettant l’entreprise en concurrence directe avec ses clients. Zillow pense pouvoir utiliser sa plate-forme et sa technologie pour simplifier le processus d’achat d’une maison, ce qui se traduit par des délais de transaction plus rapides, des coûts plus faibles et un volume plus important. Comparé à la publicité, le marché des transactions immobilières présentait une opportunité bien plus grande, enregistrant 1,9 billion de dollars de chiffre d’affaires en 2019.

Le changement de stratégie a déjà commencé à porter ses fruits. En 2019, Zillow a enregistré des revenus de 2,74 milliards de dollars, en hausse significative par rapport à 1,33 milliard de dollars en 2018. L’achat et la vente de maisons représentaient près de 50% des ventes, contre 3,9% l’année précédente. Cependant, les pertes se sont élargies à 305 millions de dollars, comparativement à 119,9 millions de dollars auparavant.

L’achat d’actions de Zillow à ce stade serait basé sur la conviction que Zillow peut réinventer l’achat et la vente de maisons dans un proche avenir.

A lire  Les choses les plus importantes à rechercher dans l'immobilier

2. Fiserv

Fiserv (FISV) est un fournisseur de technologie pour le secteur des services financiers, facilitant quotidiennement des millions de transactions entre les institutions financières, les entreprises, les commerçants et les consommateurs.Dans le domaine de l’immobilier, la société propose des solutions qui permettent aux banques, aux coopératives de crédit et aux initiateurs de prêts hypothécaires de souscrire et de gérer des prêts plus rapidement.Il fournit également des services logiciels de gestion immobilière qui accélèrent et automatisent la collecte et le traitement des paiements.Fiserv fournit des solutions technologiques et de données au secteur des services financiers depuis 1984, bien avant que la «fintech» ne soit inventée pour décrire l’application de la technologie au financement.

En 2019, la société a déclaré un chiffre d’affaires de 10,19 milliards de dollars, en hausse significative par rapport à 5,82 milliards de dollars en 2018. Le bénéfice s’est établi à 893 millions de dollars, contre 1,19 milliard de dollars auparavant. L’achat de First Data pour 46,5 milliards de dollars en juillet 2019 a contribué au chiffre d’affaires. First Data fournit une technologie facilitant le commerce aux commerçants, aux institutions financières et aux émetteurs de cartes.

3. SS&C Technologies Holdings

SS&C Technologies (SSNC) se décrit comme un fournisseur de bout en bout de services logiciels pour les secteurs des services financiers et de la santé.Dans l’immobilier, les produits de la société facilitent la création de prêts et la gestion du risque de crédit.Il fournit également des services logiciels aux gestionnaires de propriétés commerciales, résidentielles, à temps partagé et de villégiature.La société a été fondée en 1986 et opère en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie.

En 2019, SS&C Technologies a enregistré un chiffre d’affaires de 4,63 milliards de dollars, contre 3,42 milliards de dollars en 2018. Le bénéfice s’est considérablement amélioré à 438,5 millions de dollars, contre 103,2 millions de dollars l’année précédente. Chiffre d’affaires des services logicielsqui est un revenu contractuellement récurrent et permet à l’entreprise de mieux gérer les coûts et les investissements en capitalreprésentaient 84% du chiffre d’affaires en 2019, contre 66% deux ans plus tôt.

4. Fair Isaac Corporation

Toute personne qui a demandé une carte de crédit, un prêt automobile, un prêt à tempérament ou une hypothèque connaît le nom FICO, également connu sous le nom de Fair Isaac Corporation (FICO). Le nom FICO est synonyme de notation de crédit. Il est difficile de se souvenir du moment où les consommateurs ont dû attendre pour connaître leur score FICO. Aujourd’hui, un acheteur potentiel peut entrer dans une banque en connaissant son score FICO exact et comment il se compare aux autres emprunteurs. À l’inverse, FICO aide les prêteurs grâce à sa suite de gestion de décision. L’ensemble du cycle d’emprunt et de prêt a été interrompu et remplacé par un processus efficace guidé par la technologie.

En 2019, Fair Isaac Corporation a enregistré un chiffre d’affaires de 1,16 milliard de dollars, contre 1 milliard de dollars en 2018. Le bénéfice s’est amélioré à 192,12 millions de dollars, contre 126,48 millions de dollars l’année précédente.

La ligne de fond

Les startups de la fintech ne sont pas encore des sociétés cotées en bourse. Pour trouver des entreprises de technologie financière dans lesquelles investir, il faut se pencher sur celles qui ont démarré il y a quelques années et sur les sociétés de transactions financières traditionnelles qui ont évolué pour devenir des entités de technologie financière. (Voir également: À quoi les conseillers peuvent-ils s’attendre de la Fintech?r.)

A lire  Comprendre les agents immobiliers, les courtiers et les agents immobiliers

L’achat d’actions dans ces entreprises ne doit pas être considéré comme un pari. Faites preuve de diligence raisonnable et insistez sur les fondamentaux de l’entreprise avant de vous lancer.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer