Avertissement pour les Canadiens résidant au sud de la frontière

Les Canadiens qui aiment passer les mois les plus froids de l’année dans les régions les plus ensoleillées des États-Unis sont avertis de faire attention au fisc. Les progrès technologiques permettent désormais à l’Internal Revenue Service des États-Unis de suivre encore plus facilement les soi-disant snowbirds et si vous accumulez plus de 182 jours au sud de la frontière, ils veulent votre argent! Le Financial Post rapporte que même une moyenne de 120 jours sur une période de trois ans peut attirer l’attention de l’IRS. Ceux qui tombent sous le coup du fisc peuvent s’attendre à une réclamation sur leurs revenus mondiaux et à d’autres pénalités. Les Canadiens sont parmi les plus gros acheteurs étrangers de biens immobiliers aux États-Unis, mais il se peut qu’il y ait moins de transactions cette année en raison de la valeur inférieure du dollar canadien; à moins bien sûr que ce ne soit des Canadiens qui vendent leur propriété dans le sud pour profiter du taux de change. Lisez l’histoire complète.

A lire  Les investisseurs affluent vers les propriétés locatives construites à cet effet
Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer