Ces villes canadiennes possèdent certaines des maisons les plus abordables d’Amérique du Nord

Le dernier indice d’abordabilité du logement dans les villes mondiales de Bloomberg a révélé que 7 des 10 villes mondiales les plus abordables en termes de prix des logements se trouvent en Amérique du Nord, dont 3 au Canada.

L’indice Bloomberg calcule l’abordabilité de la location ou de l’achat dans les centres-villes et les banlieues, en fonction de la proportion du revenu du ménage nécessaire pour soutenir un achat. Les classements sont basés sur des données autodéclarées, y compris le salaire net et les taux d’intérêt hypothécaires, compilées par Numbeo.com, une base de données en ligne de statistiques sur les villes et les pays.

Calgary est demeurée le marché du logement le plus abordable au Canada et le 4e marché le plus abordable au monde, avec une moyenne de 40,5% du revenu mensuel allant aux frais de logement.

Ottawa était le deuxième marché canadien le moins cher et le 6e le moins cher au monde, avec une proportion de 46,1%. Montréal était le troisième marché du logement canadien le plus abordable et le 7e marché le plus abordable au monde avec 46,9%.

Pendant ce temps, la région métropolitaine la moins abordable au Canada et aux États-Unis est Vancouver, où un afflux constant de devises étrangères a provoqué une flambée des coûts du logement, poussant à son tour la plupart des acheteurs nationaux hors du marché. New York s’est classé près du milieu de l’indice.

Histoires liées:

Un ralentissement du logement dans les conditions actuelles pourrait s’avérer fatal pour le Canada – Moody’s
Toronto parmi les villes mondiales les plus exposées au risque de bulle immobilière, selon un nouveau rapport

A lire  L'acquisition commerciale ajoute au renforcement du marché d'Halifax

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer