Comment les courtiers combattent-ils la chaleur?

Les jours caniculaires de l’été sont à nos portes, et les courtiers trouvent des moyens intelligents pour accueillir les clients surchauffés et s’assurer que les transactions sont conclues.

«Des jours comme aujourd’hui, je fais la plupart de mon travail au téléphone et à la paperasse», déclare Omer Quenneville, Centum Regal Financial. «Et je le fais depuis chez moi – dans la climatisation. Je profite de tous les avantages que je peux pour travailler à l’intérieur. »

On s’attend à ce que la vague de chaleur se poursuive cette semaine, alors que les températures dans la région du Golden Horseshoe, en Ontario, atteignent 33 degrés Celsius, avec l’humidex qui donne l’impression d’être à 37 degrés. Les températures du jeudi et du vendredi devraient être de 31 et 32 ​​degrés Celsius. Toronto a émis des alertes de chaleur et a ouvert des centres de refroidissement dans toute la ville.

Pour Quenneville, il modifie son horaire pour s’assurer que lui et le client peuvent se rencontrer sans le stress supplémentaire de la chaleur et de la rage au volant.

«J’essaie d’avoir des réunions après 18h30, de cette façon nous pouvons éviter la chaleur de la journée et le stress de la circulation», dit-il. «Nous savons tous que des jours comme ceux-ci peuvent rendre les gens plus enclins à la colère au volant. Et il est difficile de prendre de bonnes décisions dans la chaleur – beaucoup de clients ont du mal à penser dans ce genre de chaleur et veulent ramener l’affaire chez eux pour y réfléchir. De cette façon, en le programmant le soir, nous pouvons faire avancer les choses. »

A lire  Les maisons individuelles à Toronto dépassent en moyenne 1 million de dollars, les ventes augmentent

À Ottawa, les températures devraient plafonner à 34 Celsius (sans l’humidex) et des prévisions de soleil et d’orages mixtes de 30 degrés jeudi et de 28 degrés Celsius vendredi.

Jeff Cody, associé directeur chez Mortgage Centre Mortgage Brokers Ottawa, est tout simplement heureux de se débarrasser du printemps froid et pluvieux qui semblait durer éternellement.

«Nous ne devrions pas nous plaindre. Tout ce que vous avez à faire est de monter et de descendre de la voiture climatisée et de travailler dans le bureau climatisé », a-t-il déclaré à MortgageBrokerNews.ca. «Je ne pense pas que la chaleur change quoi que ce soit. Je me souviens encore de ce printemps pluvieux et froid qui semblait ne jamais finir. C’est bien d’avoir enfin un été. »

Mais les conditions météorologiques peuvent avoir moins d’impact sur les clients que certains courtiers ne le craignent.

«S’ils veulent une maison, ils ne se soucient pas du temps qu’il fait», dit Cody. «Aujourd’hui, la température est censée atteindre 45 degrés Celsius avec l’humidex ici à Ottawa. Tout ce que vous avez à faire est de rester dans la climatisation.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer