Décision du tribunal d’appel du TREB

Le Toronto Real Estate Board a fait appel de la décision du Tribunal de la concurrence qui obligerait le conseil à divulguer ses données vendues et en attente de vente, invoquant des problèmes de confidentialité.

« Cette commande offre peu de protection au consommateur et ouvre la porte à l’utilisation abusive et abusive de ses informations financières personnelles sensibles et du contenu d’un contrat d’achat et de vente qui n’a pas été clôturé. Le consommateur a des droits à la confidentialité et seul le consommateur devrait être celui de déterminer, avec une compréhension claire, quand et où leurs informations financières personnelles sont divulguées », a déclaré John DiMichele, PDG de TREB.

Le Tribunal de la concurrence a ordonné à TREB de divulguer ses données au public à la fin juin.

Cependant, selon TREB, les lois sur la confidentialité stipulent que le consentement doit être donné avant la divulgation des informations financières personnelles, y compris les prix de vente des maisons.

« Le problème pour TREB concerne le devoir de diligence et la responsabilité professionnelle. TREB compte désormais plus de 45 000 membres dans la région du Grand Toronto et ne fait aucune distinction entre les modèles commerciaux utilisés par ses membres. En fait, nous accueillons et soutenons tous les modèles d’innovation et commerciaux, ”A déclaré DiMichele.
«Ne vous y trompez pas, cette décision devrait soulever des inquiétudes pour tous les consommateurs concernant le consentement éclairé des consommateurs et la divulgation de contenu confidentiel dans un contrat d’achat et de vente qui n’a pas été clôturé. TREB croit que la jurisprudence est claire et que la Loi sur la protection des renseignements personnels sur le numérique et la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) sont très spécifiques sur les consentements.

«TREB pense que ce sont les informations du consommateur et qu’il a le droit de choisir. Le choix et le consentement concernant les informations financières personnelles n’empêchent pas l’innovation. « 

A lire  Davantage de défauts de paiement ne suivent pas nécessairement les hausses de taux d'intérêt

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer