Des monolines à encaisser?

La récente coupure de la Banque du Canada a ouvert une belle opportunité pour les monolines, mais y mettront-ils fin?

«La TD a déjà baissé ses taux de 10 points de base, de sorte que les monolines ne peuvent pas les devancer», a déclaré à MortgageBrokerNews.ca Dustan Woodhouse de Dominion Lending Centers Canadian Mortgage Experts. «C’est une excellente occasion pour un prêteur de réduire de cinq points de base supplémentaires.»

Woodhouse admet, cependant, qu’une simple barre oblique de cinq points de base n’attirerait pas beaucoup d’affaires vers un seul prêteur parce que les marchés sont très occupés. Il s’attend également à ce que la plupart des prêteurs suivent l’exemple de la TD dans les prochains jours. Certains, dont RBC, BMO et la CIBC, ont déjà décidé de réduire le leur de 15 points de base mercredi après-midi.

C’est un point de vue partagé par Mark Cashin de Verico Cashin Mortgages, qui estime qu’il y a de la place pour les prêteurs d’aller encore plus bas.

«Je pense qu’il est possible que les tarifs baissent encore plus», a-t-il déclaré. «L’économie est fragile au Canada et à l’étranger; Je pense que les banques le ramèneront au-delà de 10 points de base maintenant que la TD l’a fait. « 

«Les autres peuvent y voir une opportunité de gagner des clients.»

A lire  Le surintendant de l'immobilier de la Colombie-Britannique demande une audience disciplinaire

La Banque du Canada a annoncé mercredi avoir abaissé son objectif de taux à un jour à ½ pour cent, invoquant une croissance économique plus faible que prévu.

«L’estimation de la croissance de la Banque au Canada en 2015 a été considérablement réduite par rapport à sa projection d’avril», a déclaré la banque centrale dans un communiqué. «La révision à la baisse reflète de nouvelles révisions à la baisse des plans d’investissement des entreprises dans le secteur de l’énergie, ainsi que des exportations plus faibles que prévu de produits de base non énergétiques et non-produits. Selon les projections, le PIB réel s’est maintenant légèrement contracté au cours du premier semestre de l’année, entraînant une augmentation de la capacité excédentaire et une pression à la baisse supplémentaire sur l’inflation. »

Et c’est une bonne nouvelle pour l’industrie, selon Cashin.

«Je pense que c’est formidable pour les personnes ayant des hypothèques et c’est bon pour nous», a déclaré Cashin. «Nous prêtons de l’argent et si nous pouvons prêter moins cher aujourd’hui que nous ne l’avons fait hier, cela nous donne une bonne excuse pour appeler les clients.»

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer