La Banque du Canada annonce ses taux

Dans un contexte d’amélioration des perspectives tant pour l’économie nationale que pour le système financier mondial, la Banque du Canada a annoncé qu’elle maintiendrait son taux cible du financement à un jour à la limite inférieure effective de 0,25 %, et qu’elle ajusterait ses achats nets hebdomadaires de Obligations du gouvernement du Canada.

Le taux d’escompte a également été maintenu à 0,5% et le taux de dépôt à 0,25%.

« La Banque continue de fournir des indications prospectives extraordinaires sur la trajectoire du taux au jour le jour, renforcées et complétées par le programme d’assouplissement quantitatif (QE) de la Banque », a déclaré l’institution dans son annonce. « À compter de la semaine du 26 avril, les achats nets hebdomadaires d’obligations du gouvernement du Canada seront ajustés à un objectif de 3 milliards de dollars. Cet ajustement du montant des mesures de relance supplémentaires ajoutées chaque semaine reflète les progrès réalisés dans la reprise économique. »

La résilience soutenue du Canada malgré la pandémie de COVID-19 a nécessité ces mesures, bien que la banque centrale ait souligné que « la reprise reste fortement dépendante de l’évolution de la pandémie et du rythme des vaccinations ».

Lire la suite : Chercheur : Un environnement de taux bas peut aider les Canadiens à faire face à des niveaux d’endettement élevés

La BoC prévoyait une croissance du PIB mondial d’un peu plus de 6,75 % en 2021, d’environ 4 % en 2022 et de près de 3,5 % en 2023.

A lire  Rappelez-vous la règle de 50

« La reprise aux États-Unis a été particulièrement forte, en raison de la relance budgétaire et du déploiement rapide des vaccins », a déclaré la banque. « La reprise mondiale a fait monter les prix des matières premières, y compris le pétrole, contribuant à la force du dollar canadien. »

Cependant, alors que des gains d’emploi « substantiels » en février et mars ont accompagné la croissance économique du Canada plus forte que prévu au premier trimestre, la BdC a averti que « les nouvelles fermetures entraîneront un autre revers et que le marché du travail reste difficile pour de nombreux Canadiens, les salariés, les jeunes et les femmes.

« Alors que les vaccins sont déployés et que l’économie rouvre, la consommation devrait rebondir fortement au second semestre de cette année et rester robuste au cours de la projection », a ajouté la Banque. « La construction de logements et les reventes atteignent des sommets historiques, motivés par le désir d’avoir plus d’espace de vie, des taux hypothécaires bas et une offre limitée. La Banque continuera de surveiller les risques potentiels liés à la hausse rapide des prix des logements. »

La BoC s’attend à ce que la croissance du PIB réel du Canada atteigne 6,5 % en 2021, puis se modère à environ 3,75 % en 2022 et 3,25 % en 2023.

A lire  Les courtiers sont-ils désavantagés?

La Banque a programmé sa prochaine annonce de taux au jour le jour pour le 09 juin.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer