La confiance à l’égard du logement au Canada au plus bas niveau depuis 2009

La fraction de Canadiens qui se préparent à une baisse de la valeur de leurs biens immobiliers est passée à 24,6% au cours de la semaine se terminant le 16 septembre, selon le dernier sondage réalisé par Bloomberg.

En outre, la part des répondants prévoyant une croissance des prix est tombée à 37,5%. Ces chiffres représentaient le niveau de confiance le plus bas à l’égard de l’immobilier canadien depuis la crise de 2009, a déclaré Nanos Research.

L’indice de confiance canadien Bloomberg Nanos s’est affaibli à 56,7 la même semaine, le niveau le plus bas depuis avril et bien loin des sommets records de 59,9 quatre semaines plus tôt. La C.-B. a été le plus touché par la confiance des consommateurs, avec un creux de 54,2 par rapport au sommet de 65,2 d’il y a quatre semaines.

Ceux qui espèrent une économie renforcée au cours des six prochains mois sont passés de 25% à 22,6%. Pendant ce temps, la proportion de ceux qui pensent que l’économie va s’affaiblir est passée de 23,5% à 24,1%.

L’enquête a été menée par sondage téléphonique (avec une moyenne mobile sur 4 semaines) auprès de 1000 répondants et est considérée comme statistiquement exacte à 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Histoires connexes:

A lire  Les prêts sur valeur domiciliaire sont-ils en hausse?

Les Canadiens sont plus optimistes quant à leur situation financière – sondage
La confiance des consommateurs canadiens se renforce dans un marché immobilier en hausse

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer