La confiance des consommateurs canadiens dans l’immobilier diminue

La dernière édition de l’indice de confiance canadienne Bloomberg Nanos a montré un déclin continu, alimenté par une baisse soutenue de la confiance des Canadiens à l’égard de la valeur future de l’immobilier du pays.

Atteignant 61,19 le 11 août (son plus haut niveau en 2017 jusqu’à présent), l’indice est tombé au cours des semaines suivantes à 59,68 la semaine se terminant le 25 août.

«Les opinions positives sur l’immobilier ont continué de décliner et ont atteint un niveau comparable à celui de l’ouverture de 2017», a déclaré le président du Nanos Research Group, Nik Nanos.

Les cotes positives pour les quatre mesures clés – les finances personnelles, y compris les prêts hypothécaires, l’économie canadienne, la sécurité d’emploi et l’immobilier – étaient toutes inférieures, malgré de solides chiffres économiques ces derniers temps.

«En plus de la baisse de plusieurs mois des perspectives des valeurs immobilières, il y a eu une forte baisse de deux semaines du sentiment des ménages à l’égard des finances personnelles. Dans la mesure où le sentiment des consommateurs a pu indiquer la direction de la consommation finale des ménages, cette réévaluation – si elle est soutenue – pourrait avoir des implications sur la croissance globale au cours des prochains trimestres », a expliqué l’économiste de Bloomberg, Robert Lawrie.

La Colombie-Britannique et le Québec ont subi les plus fortes baisses de confiance des consommateurs dans l’ensemble de l’économie, tandis que seul le Canada atlantique a affiché une augmentation.

A lire  Les prix de l'immobilier au Canada chutent le plus rapidement au monde

Histoires liées:

La confiance des consommateurs ne semble pas affectée par les récentes hausses de tarifs
Les prix élevés des maisons incitent à la consommation – Banque Nationale

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer