La confiance des consommateurs canadiens est demeurée stable le mois dernier

Malgré les signes d’une économie atone, les niveaux de confiance des consommateurs canadiens ont affiché une stabilité le mois dernier, se rapprochant des moyennes historiques.

La dernière édition de l’indice de confiance canadien Bloomberg Nanos se situait à 56,4 à la fin de janvier, ce qui était presque inchangé par rapport au niveau observé à la fin de décembre.

La proportion de répondants qui s’attendent à ce que l’économie s’affaiblisse au cours des six prochains mois est tombée à 27,9%, contre 34,2% à la fin de 2019. Parallèlement, le nombre de ceux qui espèrent une économie plus forte est passé à 15,6 %, contre 13,4% en décembre.

La différence entre ceux qui ont des points de vue positifs et négatifs était de 12,3%, soit le plus petit écart depuis début novembre.

Un rapport de fin décembre de l’Association canadienne de l’immeuble prévoyait que des tendances similaires propulseraient le marché national de l’habitation en 2020, «les prix continuant à augmenter ou à s’accélérer dans de nombreuses régions du Canada».

Parmi les indicateurs les plus importants, il y a le fait que l’activité économique nationale compense largement les faiblesses observées dans les Prairies.

«Les perspectives du marché national de la revente de logements continuent d’être soutenues par la croissance de la population et de l’emploi, tandis que la confiance des consommateurs profite des faibles taux de chômage en dehors des provinces productrices de pétrole», a déclaré la CREA. De plus, on s’attend généralement à ce que la Banque du Canada n’augmente pas les taux d’intérêt en 2020. »

A lire  La relance des usines favorise la meilleure croissance du PIB du Canada en 6 mois

Cependant, alors que le logement canadien a souffert de ventes relativement plus faibles en 2018 et 2019, le marché devra faire face à l’impact de la pénurie de logements cette année, a averti l’ACI.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer