La cote de crédit moyenne des titulaires de prêts hypothécaires canadiens s’améliore – SCHL

Dans son examen des dernières données d’Equifax, la Société canadienne d’hypothèques et de logement a constaté que la cote de crédit moyenne des propriétaires de maison canadiens à l’échelle nationale s’est améliorée.

Les résidents de presque tous les grands marchés métropolitains ont déclaré une moyenne de « très bonnes » cotes de crédit. La plupart des améliorations ont été observées au cours des 5 dernières années, a rapporté Better Dwelling.

Une cote de crédit « mauvaise » est un nombre inférieur à 620, la moyenne de chaque Canadien (pas seulement les propriétaires) oscillant entre 620 et 679. Toute cote de crédit supérieure à cette valeur est moins susceptible de se voir refuser un prêt, avec « bonne » la gamme 680 à 719, « très bon » entre 720 et 779, et excellent tout au-dessus de « 780 ».

La SCHL a déclaré que Vancouver a le score moyen le plus élevé des marchés métropolitains examinés, à 776 au premier trimestre de cette année. Cela représente une augmentation de 6 points au cours de la dernière demi-décennie.

Pendant ce temps, les données d’Equifax ont montré que Toronto a connu la plus forte augmentation de la cote de crédit moyenne au cours des 5 dernières années, augmentant de 10 points pour atteindre 775 au premier trimestre 2018.

Les propriétaires de maison montréalais détenaient une cote de crédit moyenne de 768 au premier trimestre 2018, en hausse de 5 points au cours des 5 dernières années. En comparaison, Québec a affiché une moyenne de 772, en hausse de 5 points sur la même période. La SCHL a noté que la tendance de Montréal reflète les améliorations dans d’autres grandes villes du Québec et du reste du Canada.

A lire  Le nombre de pics de prêts hypothécaires de grande valeur à Toronto

Lire la suite : Les prêts sur salaire ont dominé les requêtes de recherche des Canadiens au cours de la dernière année

Une analyse distincte des données du BSIF a montré qu’un nombre croissant de Canadiens utilisent la valeur nette de leur maison pour obtenir des prêts, le solde impayé des HELOC à l’échelle nationale battant tous les records précédents pour atteindre 258,97 milliards de dollars en juin 2018.

L’encours total de tous les segments de prêts garantis par l’immobilier résidentiel a également atteint un niveau record de 286,81 milliards de dollars au cours de la même période. On estime que 2,169 milliards de dollars ont été ajoutés à ce solde au cours de la seule période mai-juin, selon les données du BSIF.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer