La dette des ménages augmente mais l’estimation précédente était trop élevée

La dette des ménages a augmenté au troisième trimestre, mais est inférieure à l’estimation précédente pour le deuxième trimestre. Les chiffres de Statistique Canada montrent que la dette moyenne des ménages au troisième trimestre est passée à 162,6% du revenu; bien que le chiffre du T2 ait été révisé à la baisse à 161,5 pour cent de 163,6 pour cent. Les chiffres incluent la dette hypothécaire et certains experts estiment que la part du prêt immobilier de la dette des ménages ne doit pas être considérée comme trop risquée. D’autres craignent que les éventuelles hausses des taux d’intérêt rendent les remboursements inabordables pour un pourcentage croissant de ménages. Les dépenses en automobiles et autres emprunts sont également à la hausse et il y a eu des spéculations selon lesquelles le marché des prêts automobiles en particulier pourrait être vulnérable.

A lire  Le drame Titan met en évidence la responsabilité des courtiers
Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer