La meilleure école de commerce canadienne sera nommée d’après la superstar des prêts hypothécaires

Stephen Smith, qui a cofondé First National Financial en 1998, fera un don de 50 millions de dollars à la Queen’s School of Business. Le don permettra de financer de nouvelles chaires et de nouveaux professeurs, et financera plusieurs bourses d’études.

«L’école de commerce a l’énergie et la stratégie nécessaires pour faire progresser son influence et sa reconnaissance internationales, ce qui sera bénéfique pour les étudiants, l’université et le Canada», a déclaré Smith, qui a également obtenu un diplôme de premier cycle en génie électrique de Queen’s en 1972. en tant que maîtrise de la London School of Economics and Political Science. «L’université m’a fourni une éducation transformatrice qui a servi de base à tous mes efforts.»

Parmi ces efforts, il y a la création de First National, le plus grand prêteur non bancaire de prêts hypothécaires résidentiels et commerciaux au Canada, dont il est toujours président et chef de la direction. Smith agit également à titre de président de Canada Guaranty Mortgage Insurance, la troisième plus grande compagnie d’assurance hypothécaire au Canada, et est le plus grand actionnaire de prêteur alternatif Equitable Bank.

«Ce cadeau extraordinaire permettra à l’école de continuer à transformer l’éducation commerciale et de renforcer sa position de leader aux niveaux national et international», a déclaré David Saunders, doyen de la nouvelle école de commerce Stephen JR Smith. «Cela permettra à l’école de rassembler les meilleurs esprits du monde entier pour offrir des expériences d’apprentissage innovantes et poursuivre des recherches commerciales de pointe.»

A lire  La Colombie-Britannique envisage un remboursement de la taxe sur les acheteurs étrangers

Ces expériences d’apprentissage resteront également indépendantes de Smith, qui a veillé à ce que l’école maintienne sa liberté académique.

«Je suis un grand partisan de l’autonomisation des gens et je crois en l’indépendance académique», a-t-il déclaré au Globe and Mail.

«Je voulais faire quelque chose dans le domaine de l’éducation et probablement à Queen’s, puis j’ai cherché où un cadeau transformationnel pouvait être fait», a-t-il ajouté. «Malgré mes antécédents en ingénierie et en économie, j’ai été investi dans le milieu des affaires pendant la majeure partie de ma vie.»

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer