La pandémie de COVID-19 a modifié les habitudes de recherche à domicile des Canadiens

Un Canadien sur cinq ne recommencera à chercher une nouvelle maison qu’après la fin de la crise du COVID-19, selon un récent sondage.

Le sondage mené par le portail immobilier en ligne Point2 Homes auprès de 5000 utilisateurs a également révélé que 44% des Canadiens sont toujours confiants dans le marché du logement malgré l’épidémie mondiale de COVID-19. Cependant, 29% ont admis qu’ils se préparaient à des retards notables à chaque étape du processus d’achat d’une maison.

Environ 31% des personnes interrogées envisagent d’acheter une maison dans les six prochains mois, tandis que 26% le feront l’année prochaine. Pendant ce temps, 24% ont déclaré qu’ils recherchaient activement des maisons moins chères au milieu de la pandémie, et 48% ont déclaré qu’ils évalueraient leurs maisons désignées par le biais d’images en ligne et de visites virtuelles.

Une étude antérieure de Point2 Homes a révélé que l’intérêt pour l’achat de maisons à travers le Canada a considérablement diminué au cours des dernières semaines.

«L’épidémie a brisé la saisonnalité, transformant les mois de printemps, qui étaient normalement le moment où le marché du logement commençait à s’accélérer, en une période de temps d’arrêt anxieux», a déclaré Point2 Homes dans l’analyse de la mi-mars.

«Une grande partie des activités liées à l’achat et à la vente de maisons est simplement suspendue, car les gens et les institutions tentent de voir où la pandémie se dirige.»

A lire  Solutions juridiques pour les clients commerciaux impactés par COVID-19

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer