La SCHL publie un rapport sur les hypothèques

La Société canadienne d’hypothèques et de logement a publié mardi son sondage annuel auprès des consommateurs d’hypothèques.

«Comprendre le comportement des consommateurs hypothécaires canadiens actifs et ce qu’ils recherchent permet aux professionnels hypothécaires de fournir un meilleur service et d’améliorer l’expérience client globale», a déclaré Nathalie Fredette, vice-présidente, gestion de la relation client.

Le sondage a révélé qu’un nombre croissant de Canadiens recherchent en ligne des renseignements sur les prêts hypothécaires. 72% des consommateurs utilisent Internet pour rechercher des options et des fonctionnalités hypothécaires.

Parmi ces consommateurs, 27% utilisent la technologie mobile à des fins de recherche. Parmi ceux qui se connectent en ligne, 55% ont effectué des recherches sur les sites Web des prêteurs; 25% ont utilisé des sites Web de courtiers; 15% ont accédé aux deux.

«Lorsqu’ils recherchent des sites Web de prêteurs et de courtiers, environ les trois quarts des consommateurs hypothécaires ont utilisé un moteur de recherche Internet, tel que Google (77% pour les sites de prêteurs et 74% pour les sites de courtiers)», a déclaré la SCHL dans son rapport. «Une grande majorité a également simplement visité leur site Web actuel de prêteur (68%) ou de courtier (42%).»

Premiers acheteurs

Les primo-accédants consultent un certain nombre de sources avant d’obtenir un prêt hypothécaire; y compris les agents immobiliers (64%), les membres de la famille (64%), les avocats (58%), les prêteurs (56%) et les courtiers (43%).

A lire  Le marché de Saskatoon se rapproche de conditions équilibrées - rapport

Les références sont de plus en plus importantes, 43% des primo-accédants déclarant avoir reçu une recommandation d’utiliser un courtier spécifique. 42% ont reçu des recommandations pour utiliser un prêteur spécifique.

Service vs tarif

Le service et le taux occupent une place de choix parmi les consommateurs de prêts hypothécaires, 59% indiquant le meilleur taux ou la meilleure offre et 52% ont déclaré qu’un excellent service était l’une des principales raisons de recourir à un courtier en hypothèques.

«Lorsqu’on leur a demandé de choisir parmi plusieurs raisons de rester fidèles ou de changer de prêteur, la principale raison invoquée était de vouloir un meilleur taux d’intérêt (46% pour les consommateurs qui changent de prêteur et 37% pour ceux qui restent avec leur prêteur actuel)», a déclaré la SCHL . « Les autres raisons les plus communément invoquées pour changer sont les meilleures conditions d’utilisation des produits ou un meilleur service d’un nouveau prêteur. »

La société d’État affirme que le sondage est le plus complet du genre et offre un aperçu des comportements, des attitudes et des attentes des consommateurs hypothécaires canadiens.

Pour lire le rapport, cliquez ici.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer