Lancement d’une organisation de défense des acheteurs d’habitations à Montréal

Un organisme indépendant à but non lucratif dédié aux acheteurs de maisons neuves au Québec qui sont couverts par le Plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs a été lancé à Montréal plus tôt cette semaine.

Avec sa défense des droits des acheteurs, SOS Plan de garantie résidentielle se concentrera sur la fourniture gratuite d’informations et de services de soutien aux acheteurs partout au Québec. L’organisation offrira une hotline sans frais, ainsi que l’assistance gratuite d’un expert juridique et, dans les cas les plus cruciaux, l’assistance gratuite d’un conseiller juridique.

«L’idée de SOS Plan de garantie résidentielle est née d’un constat clair: les acquéreurs de logements neufs connaissent rarement leurs droits et, en cas de défaillance d’un entrepreneur, sont souvent perdus quant aux solutions qui s’offrent à eux», selon Gina Baroni, administrateur de SOS Plan de garantie résidentielle.

«Nous voulons accompagner tous les acheteurs, où qu’ils se trouvent dans leur cycle d’achat! Il y a des choses à savoir avant même de signer un contrat de vente ou d’emménager. Il y a aussi une gamme d’options possibles lorsque les acheteurs font face à des défis avec leur entrepreneur … et que vous devez les connaître! C’est là que nous pouvons faire la différence. »

Cela vient comme un ajout très bienvenu aux options offertes aux propriétaires d’espoir de la province – et est particulièrement important étant donné que les ventes résidentielles à Montréal connaîtront une croissance accélérée tout au long de l’année, selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec.

Dans ses dernières prévisions, la QPAREB a déclaré que l’activité de vente de maisons dans la grande région de Montréal augmentera probablement de 6% en 2020, atteignant un total sans précédent de 54 600 transactions.

A lire  Les condos renforcent la force soutenue du segment résidentiel de Montréal

Cela dépassera le record précédent de 51329 propriétés vendues l’année dernière, représentant lui-même 10% de plus que les niveaux de 2018. La valeur totale des ventes a atteint 20,3 milliards de dollars, soit 15% de plus sur une base annuelle.

La QPAREB a cité un emploi robuste, un pouvoir d’achat élevé, une migration entrante soutenue et des taux d’intérêt bas en vigueur comme les principaux facteurs stimulant la demande.

«Montréal est entrée dans une phase d’exubérance», a déclaré Charles Brant, responsable des études de marché de la QPAREB, cité par le Gazette de Montréal. «Il y a un manque évident d’approvisionnement.»

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer