Le courtier considère les hypothèques à intérêt seulement

Un courtier estime que les limites d’amortissement maximales devraient rester inchangées, mais que les primo-accédants devraient avoir la possibilité d’effectuer des paiements d’intérêts uniquement pendant les premières années.

«Je pense que l’amortissement devrait rester à 25 ans, mais je pense que les acheteurs d’une première maison devraient être autorisés à ne payer que les intérêts au cours des cinq premières années, même sur un prêt hypothécaire assuré», a écrit Warren Ross de Mortgage Intelligence. «Cela donnera aux accédants à la propriété la possibilité de meubler et de rénover leur maison sans trop s’endetter.»

Ross a élargi sa position en estimant qu’un acheteur avec une hypothèque de 250 000 $ pourrait économiser 500 $ par mois – et environ 30 000 $ au total – au cours de ces cinq premières années. Il a également envisagé une composante de remise en argent pour s’assurer que les fonds économisés sont correctement utilisés.

«Peut-être qu’une composante de remise en argent peut être ajoutée avec une preuve de (rénovations) ou de mobilier», a écrit Ross. «Peut-être que le taux d’intérêt combiné uniquement sur l’hypothèque et la remise en argent pourrait être bien inférieur aux taux de remise en argent actuels de 5% que personne ne peut se permettre.»

Cependant, les paiements augmenteraient après cette période de grâce de cinq ans – et les taux pourraient fluctuer pendant cette période – ce qui signifie que les clients seraient tenus d’être beaucoup plus en bonne santé financière pour le reste de la durée de vie de l’hypothèque pour s’assurer de faire face à l’augmentation des paiements.

Le commentaire a été déclenché par une discussion sur des périodes d’amortissement plus longues pour les acheteurs d’une première maison, une suggestion émise par l’Association canadienne des constructeurs d’habitations.

A lire  Zillow étend encore plus sa couverture canadienne

Le Globe and Mail a récemment obtenu des documents gouvernementaux qui montrent que l’ACCH a eu 61 réunions le mois dernier avec des fonctionnaires et des politiciens pour discuter de propositions comprenant des périodes d’amortissement plus longues pour les acheteurs d’une première maison.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer