Le gouvernement fédéral réunira les capitaux dont les prêteurs ont besoin pour soutenir les prêts hypothécaires

La croissance des prêts hypothécaires devrait ralentir après que le Bureau du surintendant des institutions financières a annoncé son intention d’augmenter les exigences de capital des prêteurs qui soutiendront les prêts hypothécaires résidentiels, ont déclaré des experts.

De plus, la Société canadienne d’hypothèques et de logement envisage d’augmenter le coût de titrisation des prêts immobiliers.

Les observateurs ont déclaré que ces mesures sont conformes aux efforts du gouvernement fédéral pour éviter de nouvelles hausses de prix. Les coûts ont grimpé en moyenne de 9,9%, ce qui s’est traduit par une augmentation à 621 883 $ à Toronto et à 893 864 $ à Vancouver.

Les analystes ont toutefois averti que ces mesures rendront plus difficile et plus onéreuse pour les banques canadiennes d’opérer sur le marché du logement, car elles devront mettre en œuvre des normes plus strictes et des marges plus étroites tout en ralentissant les prêts hypothécaires et les lignes de crédit.

Selon les acteurs de l’industrie, le scénario est lourd de risques, en particulier dans le climat actuel de risques de défaut et de hausse des prix des logements.

«Le capital supplémentaire pour les banques est une mesure de sécurité. Les banques émettront moins de prêts, ce qui refroidira le marché. Cela ne le tuera pas, mais cela le refroidira », a déclaré Benjamin Tal, économiste en chef adjoint de la Banque Canadienne Impériale de Commerce. Poste financier.

Les représentants du secteur privé ont approuvé l’évaluation, certaines entreprises ajustant déjà les frais pour des garanties annuelles d’au moins 7,5 milliards de dollars.

A lire  Les courtiers peuvent ne pas vouloir que l'investissement étranger soit contrôlé

«Il encourage le marché privé en rapprochant davantage le coût des affaires du marché. C’est une étape pour rendre le marché privé plus attractif », a déclaré le vice-président de DBRS Ltd., Paul Bretzlaff.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer