Le taux de vacance de bureau à Vancouver au plus bas niveau en 2 ans

Un nouveau rapport d’Avison Young a révélé que le taux d’inoccupation dans les bureaux de la région métropolitaine de Vancouver est son plus bas depuis la fin de 2014, un développement principalement alimenté par ce que la société de services immobiliers commerciaux a appelé «des niveaux d’absorption sains».

Dans un 7 février CNW communiqué de presse, Avison Young a annoncé que les taux de vacance dans la région avaient chuté à 9,7% à la fin de 2016. À titre de comparaison, le niveau de l’année précédente était de 10%.

«L’absorption annuelle positive de 849 868 pieds carrés en 2016 était la deuxième absorption annuelle la plus élevée enregistrée depuis 2007 et a suivi 1,3 [million square feet] plus d’absorption enregistrée en 2015. La quasi-totalité de l’offre neuve livrée depuis 2015 a été occupée ou sera principalement occupée par le premier semestre de 2017 », indique le communiqué.

«À quelques exceptions près, les inquiétudes selon lesquelles le taux de vacance augmenterait dans les anciennes propriétés de classe A, B et C à mesure que les entreprises s’installaient dans de nouveaux développements ne se sont pas concrétisées.»

Pendant ce temps, le taux d’inoccupation dans le centre-ville est tombé à 7,2%. Les responsables d’Avison Young ont attribué cela à un marché résilient.

«Il n’y a pas eu de mouvement significatif des taux de location en 2016 et ils devraient rester assez stables en 2017, bien que de nouvelles baisses du taux d’inoccupation puissent exercer une légère pression à la hausse sur les taux effectifs nets», a déclaré Brian Pearson, directeur général d’Avison Young.

A lire  La société mère Equity Trust fait état d'une forte croissance des prêts hypothécaires

«Les perspectives pour le centre-ville sont assez stables, bien que la livraison de la Bourse à la fin de 2017 pourrait ajouter d’importants stocks vacants et disponibles sur le marché», a-t-il ajouté. «Les promoteurs et les propriétaires se prépareront activement en 2017 au prochain cycle de développement, qui devrait être caractérisé par un marché du centre-ville stable et équilibré avec un volume de transactions raisonnable et une absorption modérée.

Le rapport complet est accessible ici.

Histoires liées:

Les entreprises de services financiers soutiendront la demande de locaux à bureaux au Canada
La demande dépasse l’offre dans le secteur industriel de Vancouver

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer