Le volume des nouveaux prêts chez Home Capital diminue encore

Home Capital Group Inc. a du mal à séduire les emprunteurs.

Les créations de prêts hypothécaires ont chuté de 85% à 385 millions de dollars au troisième trimestre par rapport à l’année précédente, a déclaré la société torontoise plus tôt cette semaine.

Le prêteur s’attend à ce que son solde de prêts immobiliers unifamiliaux non titrisés soit de 10 milliards de dollars à la fin de l’année, contre 10,4 milliards de dollars à la fin du troisième trimestre.

« Les nouvelles créations de prêts étaient bien en deçà des niveaux historiques et ne sont pas suffisantes pour remplacer les actifs de prêt réduits par les ventes », a déclaré Home Capital dans son communiqué, cité par Bloomberg. «Bien que la société ait réussi à stabiliser sa position de liquidité et à rétablir rapidement le financement des dépôts, le processus de restauration de la croissance des prêts a été plus lent que prévu et constitue la priorité absolue de la direction.»

En savoir plus: Home Capital quitte le traitement des paiements, segments des cartes prépayées

Home Capital cherche à regagner la confiance des investisseurs et des clients après avoir failli s’effondrer cette année et avoir réduit le marché immobilier canadien avec lui. Le régulateur provincial a accusé la société de ne pas avoir divulgué correctement la fraude au milieu d’une multitude de rapports d’investisseurs ayant vendu à découvert les actions, poussant les actions à un niveau record et jetant le doute sur les prêts à leurs pairs. La société a réglé avec le régulateur et les clients derrière un recours collectif.

A lire  Des observateurs s'inquiètent de l'appréciation incessante des prix à Toronto

Le prêteur a déclaré un bénéfice supérieur aux estimations, avec un bénéfice ajusté par action de 37 cents au-dessus de la prévision moyenne de 25 cents de neuf analystes interrogés par Bloomberg. Le bénéfice net de 30 millions de dollars était inférieur aux 66,2 millions de dollars déclarés l’année précédente.

Les analystes ont déclaré qu’il n’y avait toujours pas de plan clair sur la façon dont l’entreprise reconquiert ses clients. La Banque Laurentienne a rétrogradé le prêteur à une cote de retenue par rapport à l’achat, l’un des neuf analystes qui évaluent l’action comme une retenue. Home Capital a également une cote de vente et une cote d’achat. Le PDG Yousry Bissada, qui a remplacé le fondateur Gerald Soloway cette année, a déclaré lors de la conférence téléphonique du troisième trimestre que les détails de la stratégie seraient annoncés d’ici le deuxième trimestre.

Le prêteur est également aux prises avec un marché immobilier soumis à de nouvelles règles pour les prêteurs, les assureurs et les emprunteurs au cours des 12 derniers mois. Ceux-ci ont refroidi la demande et peuvent dissuader certains acheteurs en raison des qualifications plus élevées pour les prêts immobiliers.

Les actions de Home Capital sont en baisse de 54% cette année. Ils ont plus que doublé par rapport au creux de mai, alimenté en partie par un investissement de Warren Buffett.

A lire  Accessibilité, potentiel d'investissement parmi les principaux facteurs de motivation d'achat - étude

Histoires liées:

Reeling Home Capital Group envisage une présence dans le secteur commercial
Les tests de résistance sont une mauvaise nouvelle pour les prêteurs non privilégiés – RBC

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer