Les Canadiens poussent le marché de l’habitation à son plus haut niveau en cinq ans

Une année particulièrement coûteuse pour les maisons ne semble pas avoir entravé l’activité des courtiers, une nouvelle étude suggérant que 2013 se clôturera avec des prix – et des ventes – éclipsant un sommet de cinq ans.

«Les stocks ont joué un rôle clé dans le maintien de l’équilibre des marchés de l’habitation en 2013, l’offre répondant largement à la demande tout au long de l’année», a déclaré Elton Ash, vice-président exécutif régional de RE / MAX dans l’Ouest canadien. «La montée en flèche prévue des stocks ne s’est pas concrétisée dans la plupart des grands centres (et) les prix sont restés sains en conséquence, avec une dynamique à la hausse constante, en particulier dans la seconde moitié de l’année.

« La tendance devrait se poursuivre, avec une appréciation moyenne des prix qui devrait battre les records existants en 2014. »

Les tendances ont été saisies dans Perspectives du marché canadien de l’habitation 2014 de RE / MAX, qui examinait l’évolution des tendances dans 25 des principaux marchés du pays. Il a révélé que près des deux tiers des marchés devraient voir des ventes supérieures aux niveaux de 2012 et 92 pour cent des marchés devraient connaître des hausses de prix moyennes d’ici la fin de cette année.

A lire  Les anciens lauréats saluent l'impact commercial

En ce qui concerne 2014, un certain nombre de facteurs, notamment une reprise économique, des taux d’intérêt toujours bas et une confiance croissante des clients devraient soutenir la croissance en 2014. Le prix moyen des maisons au Canada devrait également augmenter de 3% pour s’établir à 390 000 $.

«Les perspectives de logement restent saines et positives», a déclaré Gurinder Sandhu de RE / MAX. « La croissance et l’expansion continues devraient caractériser la plupart des marchés résidentiels au cours de l’année à venir. L’attrait de l’immobilier résidentiel continue de résonner auprès des Canadiens, en tant qu’actif corporel relativement peu risqué qui sert à plusieurs fins – logement, placement et fonds de retraite réunis en un seul. . « 

Et ce qui ne surprendra pas les courtiers de la région du Grand Toronto, on s’attend à ce que les habitations multifamiliales continuent de jouer un rôle important dans le jeu du logement au Canada.

«Nous constatons une attention croissante sur les développements à plus forte densité à travers le pays», a déclaré Dansereau. «Alors que la tendance devrait gagner du terrain dans la plupart des grands centres, nous prévoyons un ralentissement du segment des copropriétés au Québec, jusqu’à ce que l’offre excédentaire actuelle soit absorbée.

A lire  Le centre de services hypothécaires de MCAP remporte le prestigieux prix CCEOC

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer