Les Canadiens prennent au sérieux l’accession à la propriété

Les acheteurs travaillent plus dur plus longtemps lorsqu’ils épargnent pour une mise de fonds et l’accession à la propriété est toujours considérée comme financièrement avantageuse, selon un sondage pancanadien commandé par Genworth Canada.

«Malgré des critères de qualification hypothécaire plus stricts au cours des dernières années, les résultats du sondage indiquent des tendances positives dans le comportement des acheteurs de maison», a déclaré Stuart Levings, chef de l’exploitation de Genworth Canada dans un communiqué officiel. « Avec une économie et un marché immobilier stables, les Canadiens semblent avoir plus confiance dans la valeur de l’accession à la propriété et considèrent leurs objectifs d’accession à la propriété et de bien-être financier comme plus réalisables. »

En ce qui concerne la mise de fonds toujours importante, 50 pour cent prévoient épargner pendant 12 à 24 mois et 29 pour cent pensent qu’il faudra trois à quatre ans pour épargner suffisamment.

Et il semble que l’accession à la propriété soit encore favorable à la location chez une grande majorité de Canadiens.

«Neuf personnes sur dix ont convenu que posséder leur propre maison leur procurait un plus grand sentiment de bien-être émotionnel», déclare le communiqué officiel. «Neuf personnes sur dix pensent que l’accession à la propriété peut signifier plus de travail et d’efforts, mais préfère être propriétaire de leur maison plutôt que de louer.

Cependant, seulement 17% pensent que le moment est propice pour acheter une maison, alors que 64% pensent que les prix des logements augmenteront au cours des 12 prochains mois.

A lire  L'offre, l'emploi pour stimuler davantage le boom commercial

Ceci, malgré le fait que 48% des personnes interrogées estiment qu’elles sont en bonne ou en grande forme financière – une augmentation de 4% par rapport aux résultats de 2013.

Dans l’ensemble, l’étude a également révélé que les Canadiens sont de plus en plus responsables sur le plan financier, 38% d’entre eux affirmant avoir été en mesure d’économiser de l’argent l’an dernier et 51% de rembourser intégralement leur carte de crédit chaque mois.

«Il est encourageant de voir les Canadiens adopter une position plus proactive en matière de gestion de la dette et de l’épargne», a déclaré Henrietta Ross, chef de la direction de CACCS. «Le conseil en crédit est un excellent moyen de vous assurer que vos objectifs sont viables et que tous les risques potentiels ont été pris en considération, et connaître votre cote de santé financière est une première étape importante dans ce processus.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer