Les Canadiens profitent des ventes américaines – courtier

Les gains récents de devises et l’augmentation de la valeur marchande des propriétés se sont fondus dans une soi-disant «tempête parfaite» pour les Canadiens qui ont acheté une maison aux États-Unis, selon un initié de l’industrie.

«C’est une trop belle opportunité de la laisser passer», a déclaré l’agent immobilier de l’Arizona et ancienne résidente de Winnipeg, Diane Olson. Nouvelles de CBC.

Olson a cité les profits généreux comme la force motrice de la récente flambée de Canadiens qui vendent leurs propriétés aux États-Unis.

Les derniers chiffres montrent que les maisons initialement achetées pour 200 000 $ entre 2008 et 2011 se vendent maintenant en moyenne entre 275 000 $ et 350 000 $. Les améliorations marquées du taux de change canadien et américain signifient également que les vendeurs peuvent gagner jusqu’à 42 000 $ pour chaque tranche de 100 000 $ d’une propriété.

Les bénéfices de ces ventes restent toutefois soumis aux lois fiscales américaines, ce qui rend l’expertise des spécialistes des transactions transfrontalières cruciale.

«Si vous gagnez de l’argent, le gouvernement veut vraiment tirer profit de cela», a déclaré Olson.

En plus d’encaisser, une fraction importante des Canadiens quittent également les États-Unis en raison de l’augmentation constante du coût de la vie.

A lire  Un condo à Toronto reporte les frais des résidents au milieu d'une épidémie de coronavirus
Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer