Les courtiers applaudissent le mouvement des taux ATB

Le prêteur albertain ATB Financial a mis fin à sa pratique d’escompte des taux affichés – une bonne nouvelle pour les courtiers qui considèrent les taux artificiellement élevés comme déroutant pour les clients.

«C’est une excellente nouvelle et cela augmentera certainement la concurrence», a déclaré Nick L’Ecuyer, courtier principal de Verico The Mortgage Wellness Group, «et cela clarifiera certainement les pénalités hypothécaires. Souvent, le tarif réduit n’apparaît pas sur l’accord, et je dois généralement parcourir des années d’e-mails pour trouver de quoi il s’agissait. »

Une critique majeure des grandes banques a été les taux affichés gonflés, qui créent des écarts plus importants entre le taux du client et les taux actuels. Cet écart peut présenter des pénalités IRD bien supérieures à la perte d’intérêts réelle du prêteur.

«Les clients se tournent vers leur institution financière pour obtenir des conseils, de sorte que le taux hypothécaire d’un client ne doit pas être basé sur ses compétences en négociation», a déclaré Rob Bennett, vice-président exécutif d’ATB Retail Financial Services. «La façon dont les banques affichent les taux hypothécaires est une pratique inutile qui complique une décision déjà stressante du consommateur.»

L’ATB, âgé de 75 ans, utilise les tarifs affichés depuis des décennies – en utilisant la méthode traditionnelle d’affichage pour reconnaître la fidélité et les bons clients grâce à des remises de taux. Cependant, les complications inhérentes aux modèles de tarification discrétionnaire et aux calculs des écarts de taux d’intérêt peuvent être gênantes, dit L’Ecuyer.

«Vous regardez le taux actuel par rapport au taux de pénalité, et il n’y a pas de clarté», a déclaré L’Ecuyer à MortgageBrokerNews.ca. «Le gouvernement met en place des lignes directes pour les clients, mais il est toujours aux prises avec la formule compliquée affichée. Le modèle de taux affiché et réduit peut être très arbitraire. »

A lire  Le segment du luxe montréalais en plein essor cette année

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer