Les courtiers compensent la baisse de l’activité refi

Les refinancements peuvent être en baisse en raison du resserrement des directives de prêt, mais les courtiers se tournent vers une autre méthode fiable pour aider les clients à retirer la valeur nette de leur maison; bien que certains courtiers peu scrupuleux s’inquiètent des clients désespérés.

«Avec M. Flaherty apportant ces (changements) à la règle hypothécaire, nous ne sommes autorisés à emprunter que jusqu’à 80 pour cent; (nous avons vu) une énorme augmentation des prêts hypothécaires de deuxième rang », a déclaré Robert Floris, des architectes hypothécaires, à MortgageBrokerNews.ca. «La SCHL a vraiment réduit ses dépenses et le marché du refinancement est pratiquement mort et la deuxième hypothèque (marché) est devenue vivante.»

Dans ses résultats du troisième trimestre, publiés à la fin de 2013, la SCHL a noté une baisse de 81% du volume de refinancement.

«Les volumes d’achats ont augmenté d’environ 11%, tandis que les volumes de refinancement étaient d’environ 81% inférieurs à ceux de la même période en 2012», indique le rapport de la SCHL.

Et tandis que les courtiers peuvent se sentir pincés par cette baisse particulière des affaires, nombreux sont ceux qui compensent au moins une partie de cette pénurie avec des affaires de deuxième hypothèque.

«Tout le monde dans notre bureau (est confronté à une forte augmentation des affaires de deuxième hypothèque) et nous ne pouvons pas être seuls», a déclaré Floris. «Cela paie beaucoup moins (que les refinancements) et ils sont chers en l’état.»

A lire  Villes de l'Ontario avec les logements les moins chers et les plus chers

Cependant, Floris rencontre également un certain nombre de clients qui ont été incendiés par des courtiers profitant de leur besoin de retirer de la valeur nette de leur maison.

«Le problème que nous constatons, c’est que certains des courtiers viennent d’arnaquer les gens», a déclaré Floris. «Nous avons eu une cliente et je pense qu’elle va les poursuivre en justice … mais elle avait 10 000 $ de frais, donc il y a beaucoup d’arnaque parce que ces gens n’ont nulle part où aller.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer