Les courtiers ne sont pas vendus sur la prévision des grandes banques

Une grande banque a fait une prévision de taux audacieuse pour un avenir proche, mais les courtiers ne mordent pas.

La Banque TD a publié lundi sa mise à jour des prévisions économiques et y prévoyait une autre baisse de taux de la Banque du Canada en mars.

«La Banque du Canada a abaissé de façon inattendue le taux du financement à un jour de 25 points de base à la mi-janvier, en raison de l’impact négatif de la baisse des prix du pétrole sur l’inflation et l’économie réelle. À ce moment-là, il a également signalé qu’il voyait la plupart des risques sur l’inflation être orientés à la baisse », indique le rapport. «Compte tenu de notre baisse du prix du pétrole, de l’inflation et de nos prévisions de production par rapport à la Banque, il est donc vrai que nous nous attendons à ce que certains de ces risques à la baisse se matérialisent.

«À ce titre, nous prévoyons que la Banque du Canada réduira le taux du financement à un jour de 25 points de base supplémentaires à sa prochaine date d’annonce fixe en mars.
Une prédiction audacieuse, sans aucun doute, mais comme le souligne un courtier, les banques se sont déjà trompées.

A lire  Le besoin impérieux de logement demeure stable - SCHL, Statistique Canada

«Je ne sais pas si cela arrivera; gardez à l’esprit que les banques font des prédictions farfelues depuis des années », a déclaré Lior Hershkovitz de Mortgage Edge à MortgageBrokerNews.ca. «Personne n’a de boule de cristal et personne ne le sait avec certitude.

«C’est certainement possible, mais pour que cela se produise en mars, l’économie devra prendre une tournure négative; Je ne pense pas qu’ils veulent couper trop tôt et à mon avis, mars est trop tôt.

Et comme les banques ne bougent pas sur leurs taux préférentiels, un courtier pense qu’une autre baisse des taux de la BdC serait inutile.

«Je pense qu’il faudra un certain temps avant que les taux ne soient à nouveau réduits», a déclaré Sami Bin Saad d’Invis à MortgageBrokerNews.ca. « Le but de la réduction du taux d’intérêt est de soutenir l’emprunt et si les banques ne mordent pas à la première baisse de taux, pourquoi mordraient-elles à une seconde? »

En rapport:

Remettre en question la confiance dans la BdC

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer