Les courtiers porteurs de mauvaises nouvelles

Les courtiers doivent maintenant fournir deux niveaux de prix pendant le processus de qualification – ce que les clients adorent.

«L’un des changements les plus marquants a été imposé aux emprunteurs qui souhaitent prendre un taux variable, ou une durée de moins de cinq ans», déclare Jeff Ingram, des Dominion Lending Centres à Surrey, en Colombie-Britannique. «Avant le B-20, nous ont pu qualifier les clients pour ces types de produits en utilisant un taux réduit de trois ans. Maintenant, lorsque les clients me demandent à quoi ils sont admissibles, je leur donne deux niveaux de prix différents: un niveau de prix auquel ils sont éligibles pour un produit fixe de cinq ans et un deuxième niveau de prix inférieur auquel ils ont droit s’ils veulent tous. leurs options de produits à leur disposition. »

Pour mettre cela en perspective, les taux quinquennaux actuels se situent entre 2,49% et 2,59%.

Avec une escalade rapide des prix sur des marchés clés tels que Toronto, les courtiers doivent de plus en plus décevoir les clients qui souhaitent profiter des taux plus bas associés aux ARM.

«Si un client prend un produit à taux fixe de cinq ans, nous pouvons le qualifier en utilisant le taux contractuel: le taux réduit sur lequel sera basé son prêt hypothécaire», déclare Ingram. «Cependant, si un client souhaite un taux variable ou un terme de moins de cinq ans, nous sommes obligés de le qualifier en utilisant le taux affiché de la Banque du Canada, qui est actuellement de 4,64%.

Cela augmente le paiement admissible, souligne Ingram, et comme les approbations sont essentiellement basées sur un ratio revenu / dette, lesdits clients auront essentiellement droit à un prix d’achat inférieur s’ils veulent l’un de ces produits.

A lire  Un courtier propose une solution pour les tueurs de transactions de dernière minute

Mais, bien sûr, le taux admissible n’est pas le taux que ces clients paient réellement.

«Le taux contractuel pour les taux variables est actuellement Prime moins 0,70», dit-il. «Le but d’utiliser le taux affiché de la Banque du Canada pour se qualifier pour ces produits est simplement de prouver que ces clients particuliers pourraient potentiellement gérer leur prêt hypothécaire à un taux plus élevé.»

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer