Les courtiers pour obtenir plus d’informations

Une grande chambre immobilière du marché a lancé sa première revue annuelle et ses perspectives.

Le Toronto Real Estate Board a publié lundi sa première année de marché dans un rapport d’examen et de perspectives.

«Après une année record pour les ventes de maisons en 2015, une autre année forte est prévue pour les transactions déclarées via le système MLS de TREB en 2016; entre 96 500 et 105 000 ventes de maisons devraient être signalées cette année », a déclaré Jason Mercer, directeur de l’analyse de marché de TREB, dans un communiqué. «Le fait de voir la deuxième meilleure année jamais enregistrée ou une deuxième année record consécutive dépendra en grande partie de la direction des coûts d’emprunt et de la disponibilité des inscriptions, en particulier dans les segments de marché à faible hauteur.

Le rapport comprend de tout nouveaux résultats d’enquête menée pour le conseil par Ipsos Reid.

«Le récent sondage d’Ipsos Reid auprès des acheteurs potentiels a révélé que 12% des ménages de la région du Grand Toronto sont très susceptibles d’acheter une maison au cours de l’année prochaine. Les nouveaux acheteurs représentaient environ la moitié des acheteurs potentiels », a déclaré Sean Simpson, vice-président d’Ipsos Reid. «Ces résultats renforcent l’argument selon lequel les gens de Toronto et des régions environnantes continuent de considérer l’accession à la propriété comme un investissement solide à long terme. Cela comprend les jeunes âgés de 18 à 34 ans, qui constituaient la majorité des acheteurs potentiels pour la première fois. »

L’enquête a révélé que les prix des maisons continueront d’augmenter en 2016, le prix moyen devant se situer entre 655 000 $ et 665 000 $.

A lire  La SCHL libère une tranche pour un projet de logement abordable en Nouvelle-Écosse

L’enquête a également examiné comment les nouvelles règles hypothécaires – qui auront un impact sur les maisons plus chères – affecteront les acheteurs.

«Pour la plupart des acheteurs de maison, au moins une partie de leur prix d’achat sera couverte par une hypothèque. Cependant, l’enquête Ipsos Reid a révélé qu’une très petite proportion d’acheteurs potentiels prévoyaient des acomptes de 5 à 9,9 pour cent », a déclaré Mercer. «Cela suggère que seul un petit pourcentage d’acheteurs potentiels sera touché par les changements aux lignes directrices sur les prêts hypothécaires annoncés par le gouvernement fédéral en décembre 2015.»

Pour voir l’intégralité du rapport, cliquez ici.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer