Les experts se partagent les perspectives de taux

Y aura-t-il une fluctuation des taux dans les 30 à 45 prochains jours? Cela dépend à qui vous demandez, le panel d’experts de RateSupermarket.ca n’étant pas parvenu à un consensus ce mois-ci.

«La baisse des rendements obligataires et des taux hypothécaires résulte d’un assouplissement de la confiance dans les perspectives économiques. À ce stade, cet affaiblissement de la confiance est peut-être allé un peu trop loin (l’économie américaine devrait continuer de s’améliorer progressivement) », a déclaré Will Dunning, économiste en chef de l’ACCHA, dans le cadre du panel RateSupermarket.ca. «Par conséquent, il est possible que les récentes baisses des taux des prêts hypothécaires à taux fixe de cinq ans soient allées un peu trop loin.»

Dunning, avec le président de True North, Dan Eisner et le Dr Ian Lee, estiment que les taux fixes resteront inchangés.

«Comme indiqué dans les perspectives mensuelles précédentes, le resserrement constant des règles de souscription hypothécaire a réduit progressivement la demande de financement hypothécaire», a déclaré le Dr Ian Lee, directeur de programme à l’Université Carleton. «De plus, le rendement des obligations de la Banque du Canada à cinq ans oscille autour de 1,4% à 1,5%, ce qui suggère une stabilité des taux fixes dans un proche avenir.

Cependant, le propre président de RateSupermarket, Kelvin Mangaroo et le principal courtier hypothécaire, Ron Butler, pensent tous deux que les taux fixes chuteront dans les prochaines semaines.

«Les rendements des obligations à cinq ans sont tombés au plus bas de cette année (sous la fourchette de 1,50%) et indiquent une tendance à la baisse parmi les taux hypothécaires fixes à cinq ans les plus bas – nous pourrions les voir tomber en dessous de 2,79% sur la période semaines à venir », a déclaré Butler de Verico Butler Mortgage.

A lire  Une tour résidentielle de 300 M $ va surgir à Montréal

Pour sa part, Butler était également la seule voix de la dissidence concernant les taux fixes; tandis que ses collègues membres du panel prévoyaient à l’unanimité des taux variables stables, Butler pense qu’ils chuteront eux aussi.

«En ce qui concerne le taux préférentiel, la Banque du Canada reste éternellement inchangée sur le taux d’escompte au jour le jour», a déclaré Butler. «Cependant, le capital semble abondant au point où nous pourrions voir des taux variables sur cinq ans ramenés au taux préférentiel – 0,75% partout au cours des prochaines semaines.»

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer