Les frais d’intérêts hypothécaires connaissent la plus forte croissance depuis 2009

Les dernières données de Statistique Canada ont montré que les frais d’intérêts hypothécaires ont augmenté de 2,8% en mars, ce qui représente la plus forte hausse depuis avril 2009.

Le rapport de Statistique Canada a également montré que l’inflation au Canada augmentait à son rythme le plus rapide depuis plus de trois ans en mars, bien que les gains aient été plus lents que prévu. L’inflation était en moyenne de 2,1% au premier trimestre, le plus élevé depuis le troisième trimestre de 2014.

L’indice des prix à la consommation a grimpé de 2,3% par rapport à un an plus tôt, le plus depuis octobre 2014, a déclaré StatsCan à la fin de la semaine dernière. Cela a été en retard par rapport aux prévisions du consensus de 2,4%, et l’augmentation mensuelle de 0,3% a également été inférieure aux attentes.

L’agence a également déclaré que les ventes au détail avaient augmenté de 0,4% en février, correspondant aux prévisions, mais à l’exclusion des automobiles, les ventes au détail étaient stables, manquant le consensus de 0,4%.

Les prix des services ont augmenté de 2,7% en mars, le plus rapide depuis septembre 2011, et les biens ont augmenté de 1,8%.

Lire la suite: Le prix médian des maisons au Canada augmente de 6,2% au premier trimestre de 2018

A lire  Des valeurs immobilières gonflées au cœur du dossier hypothécaire syndiqué

Le rapport est une référence clé pour la Banque du Canada, qui a maintenu son taux directeur inchangé à 1,25% mercredi la semaine dernière. Le gouverneur Stephen Poloz devrait augmenter le taux deux fois plus cette année, en fonction du comportement de l’inflation dans une économie fonctionnant presque à plein régime.

«Le déluge de données publiées aujourd’hui au Canada a généralement sous-performé les attentes du consensus, mais pas suffisamment pour modifier les perspectives globales de l’économie», a écrit Royce Mendes, économiste chez CIBC World Markets, dans une note de recherche vendredi 20 avril. «Les lectures décevantes des prix retarderont les appels à une accélération des hausses de taux de la Banque du Canada.

La banque centrale a relevé ses estimations d’inflation du premier trimestre la semaine dernière à 2,1%, contre 1,7%, et la prévision de 2018 à 2,3% de 2%. La Banque du Canada vise une inflation de 2%.

Histoires liées:

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer