Les municipalités de l’Ontario peuvent choisir d’interdire les ventes de pots au détail

Le gouvernement de l’Ontario a donné aux municipalités jusqu’au 22 janvier 2019 pour choisir de ne pas avoir de magasins de vente au détail de cannabis sur leur territoire.

Les dispensaires qui ont commencé leurs activités avant le 17 octobre se verront également interdire de poursuivre leurs activités à moins qu’ils n’obtiennent une licence d’exploitation après la légalisation.

Ceci, dans le cadre d’une nouvelle proposition qui limiterait les producteurs de cannabis autorisés à un seul magasin de détail dans la province.

«Nous voulons ouvrir le marché», a déclaré la procureure générale Caroline Mulroney à Bloomberg.

À la mi-août, le gouvernement provincial a retardé le lancement des ventes privées dans les magasins physiques jusqu’au 1er avril. Le pot ne sera vendu en ligne que par le Ontario Cannabis Store jusque-là.

Lire la suite: L’Ontario reporte les ventes privées de cannabis à avril 2019

L’analyste de Canaccord Genuity, Matt Bottomley, a déclaré que l’Ontario serait le deuxième marché en importance pour les ventes de pots privés, juste derrière la Californie. Les acteurs de l’industrie du cannabis ont bien accueilli la position de l’Ontario d’accueillir davantage de ventes privées, comme le système de l’Alberta.

Pendant ce temps, le Québec effectuera des ventes par l’intermédiaire de son agence des alcools gérée par le gouvernement, et la Colombie-Britannique vendra selon un modèle hybride.

A lire  Les Montréalais s'emparent des unités de tours résidentielles nouvellement lancées

L’investissement intensifié dans la marijuana récréative a commencé le mois dernier avec l’annonce par le marqueur de bière Corona Constellation Brands Inc. d’une participation de 3,8 milliards de dollars dans le géant du cannabis Canopy.

Les observateurs de l’industrie ont déclaré que les segments de la location industrielle et de la vente au détail au Canada, en particulier en Ontario et en Alberta, bénéficieront de généreuses aubaines une fois que la Loi fédérale sur le cannabis entrera en vigueur dans quelques semaines.

Histoires liées:

Une grande entreprise américaine de cannabis se prépare à faire du commerce au Canada
Le pot légal peut comporter des risques importants pour les investisseurs

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer