Les organisations de courtage provinciales travaillent ensemble

Une voix de courtier plus cohérente pourrait bientôt se concrétiser, avec l’Alberta Mortgage Broker Association (AMBA) annonçant mardi qu’elle travaille en étroite collaboration avec d’autres organismes et organismes de réglementation provinciaux pour assurer une meilleure coordination entre les diverses organisations.

«En novembre 2013, une première réunion a eu lieu à Toronto avec les dirigeants de l’Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités (ACCHA), de la Mortgage Brokers Association of British Columbia (MBABC), de l’Independent Mortgage Brokers Association of Ontario (IMBA), de la L’Association des courtiers en hypothèques du Canada atlantique (MBAAC) et l’AMBA pour discuter de l’intérêt de travailler ensemble pour coordonner nos efforts, réduire les doubles emplois et veiller à ce que les meilleurs intérêts des adhésions soient bien servis », déclare le président de l’AMBA, Gord Appel dans une lettre envoyée aux membres AMBA, obtenu par MortgageBrokerNews.ca. «Nous sommes heureux de dire que toutes les personnes présentes ont convenu que le moment était propice pour que cette discussion ait lieu et que l’objectif de l’intégration sous une forme ou une autre était nécessaire.»

Bien qu’Appel admette qu’il y a beaucoup de travail à faire, il croit que des plans ont été établis pour mieux répondre aux besoins de ses membres et, en raison de la coopération accrue, aux besoins des courtiers partout au Canada.

A lire  Les nouvelles règles sur les prêts hypothécaires à Ottawa pourraient diminuer les ventes de logements en 2016

«Une association provinciale est mieux servie pour répondre aux besoins des membres en matière de réglementation, mais il y a de grandes questions nationales dont le plus grand organisme peut être responsable», dit Appel. «De nombreux autres domaines tels que la communication, les événements, le parrainage et les frais sont examinés dans le cadre de ce processus de discussion.

«Comment tout cela fonctionnera, à quoi ressemblera la coopération et la structure finale doivent tous être discutés plus avant, mais la conversation est en cours.»

Les organisations visent le mois de mars pour leur prochaine réunion et toutes les parties impliquées sont optimistes que les résultats seront positifs.

«Le conseil d’administration d’AMBA a voté à l’unanimité pour soutenir ces efforts et espère qu’une approche coordonnée de l’industrie pourra être réalisée», déclare Appel. «Une structure nationale-provinciale qui travaille de concert avec des rôles définis pour chacun ne peut qu’entraîner une représentation plus efficace et efficiente des intérêts des membres.»

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer