Les prêteurs cherchent à augmenter l’allocation de l’immobilier commercial

Une étude exhaustive de l’industrie suggère que les prêteurs sont toujours optimistes sur le marché immobilier canadien, mais à l’avenir, l’accent sera mis sur des villes spécifiques.

«Les conditions d’endettement favorables suscitent un intérêt accru pour l’investissement dans l’immobilier commercial. Si vous allez à la source et suivez l’argent, vous avez une bonne idée de ce à quoi vous attendre dans l’année à venir », a déclaré dans un communiqué Carmin Di Fiore, vice-président exécutif du groupe CBRE. «La volatilité économique et une éventuelle hausse des taux d’intérêt aux États-Unis rendent le sentiment des prêteurs canadiens encore plus critique à l’aube de 2016.»

CBRE a publié une enquête la semaine dernière qui a révélé que 73% des prêteurs prévoient d’augmenter leur allocation dans l’immobilier commercial l’année prochaine. Et bien que ce soit une bonne nouvelle pour tous les courtiers – car cela témoigne de la force de l’industrie du logement – les courtiers commerciaux seront spécifiquement définis pour une année 2016 chargée.

«Le paysage du commerce de détail canadien a connu une année difficile, mais les prêteurs restent confiants en raison du solide soutien financier des FPI et des propriétaires de fonds de pension», a déclaré Di Fiore. «Le marché industriel sera vivement contesté en 2016, car une économie américaine en amélioration et des taux de change favorables devraient stimuler les fondamentaux de la propriété industrielle.»

A lire  Trio de tours à surgir à Montréal

Et les courtiers dans certains domaines en bénéficieront plus que d’autres.

L’étude a révélé que 80% des prêteurs ont un fort désir de prêter dans la région du Grand Vancouver, et 77% ont un fort désir de prêter dans la région du Grand Toronto.

D’un autre côté, seulement 17% des prêteurs ont un fort désir de prêter à Victoria, et 37% ont un fort désir de prêter dans la grande région de Montréal.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer