Les prêts hypothécaires représentaient la grande majorité de toutes les dettes à la consommation différées

Soulignant le rôle crucial que les reports de paiement ont joué pour maintenir les ménages canadiens à flot au plus fort de la pandémie, on estime que 16,7 % du solde hypothécaire impayé du pays était en report à la mi-2020.

De nouvelles données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement ont montré que les reports d’hypothèque représentaient 86 % de toutes les dettes à la consommation reportées.

En moyenne, le solde par prêt des prêts hypothécaires différés était de 270 597 $. En comparaison, le solde moyen de tous les prêts hypothécaires en cours était de 219 077 $.

La part du lion des paiements reportés était aux Big Six, qui détenaient 79 % du solde hypothécaire total en report à la fin du mois de juin de l’année dernière. Parmi les grandes banques, 18,1 % de leurs soldes hypothécaires impayés étaient en différé, tandis que des volumes plus faibles ont été observés dans les autres banques (11,7%), les coopératives de crédit (10,6%) et les autres prêteurs (16%).

Sur le plan géographique, le taux de reports était plus élevé en Alberta que partout ailleurs au Canada, la province ayant vu 24,1 % de son solde hypothécaire impayé reporté au 30 juin 2020. 20,2 %) et Nouveau-Brunswick (16,8 %).

« Parmi les six grandes banques, 24,8 % du solde hypothécaire impayé en Alberta a été reporté », a déclaré la SCHL dans son rapport. « Le chiffre était de 20,7 % à Terre-Neuve-et-Labrador, 9,6 % au Yukon et entre 10 % et 20 % dans les autres provinces et territoires.

A lire  Les Canadiens veulent bloquer leurs prêts hypothécaires plus longtemps

L’économie canadienne affichant une reprise soutenue depuis lors, le solde hypothécaire total en report a diminué de 79 % de juin à décembre de l’année dernière. Au cours de la même période, le solde total de la dette à la consommation non hypothécaire en report a diminué de 88 %.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer