Les prêts hypothécaires syndiqués sont-ils suffisamment réglementés?

Avec les prêts hypothécaires syndiqués de retour dans l’actualité, un vétéran suggère que de nouvelles restrictions réglementaires sur ces investissements pourraient être nécessaires.

«Voici une proposition simple pour la CSFO: mettre un moratoire sur toutes les syndications de plus de 2 millions de dollars», a écrit Ron Butler, un courtier chez Butler Mortgage, dans la section des commentaires de MortgageBrokerNews.ca. «Il suffit de geler aujourd’hui cette activité de vente de plusieurs millions de dollars et d’attendre la fin de l’étude et la refonte totale des règles relatives à la syndication à grande échelle.

«Je pense que c’est important pour le bien public et que cela protégera également l’ensemble de notre industrie.»

La Commission des services financiers de l’Ontario (CSFO) a révélé que les ventes de prêts hypothécaires syndiqués pour des unités de condo dans la province ont atteint près de 4 milliards de dollars en 2014, la dernière année pour laquelle les chiffres sont disponibles.

Leur popularité croissante amène un analyste à remettre en question la sécurité de ces investissements.

«Si quelque chose ne va pas avec un projet, les investisseurs hypothécaires syndiqués sont subordonnés aux banques et aux autres prêteurs principaux, ce qui signifie qu’ils sont plus en ligne pour le remboursement – en supposant qu’il reste suffisamment d’argent après que les autres prêteurs aient reçu leur part,» l’écrivain financier Chris Sorensen a écrit dans MacLeans plus tôt cette semaine.

A lire  Session personnalisée pour la recherche de leads en ligne

Et tandis que certains se demandent si les prêts hypothécaires syndiqués sont ou non suffisamment réglementés, un vétéran de l’industrie qui s’y spécialise soutient qu’ils le sont.

«Les hypothèques privées, syndiquées ou non, et les règles régissant la divulgation, l’adéquation, etc. sont, à mon avis, toutes traitées de manière adéquate en Ontario par le biais de la Loi sur les courtiers en hypothèques, les prêteurs et les administrateurs et les règlements subséquents. La Commission des services financiers de l’Ontario (CSFO) veille à ce que les maisons de courtage respectent ces règles », a écrit Glen May-Anderson, président de FDS Broker Services, dans un courriel à MortgageBrokerNews.ca plus tôt cette année.

May-Anderson a également souligné le fait que la CSFO a récemment abordé la réglementation des placements syndiqués.

«Des améliorations à la gouvernance des prêts hypothécaires privés traditionnels et des syndicats pour les prêts hypothécaires de développement et de construction ont été mises en œuvre par la CSFO l’année dernière, avec l’introduction de la version révisée de la déclaration de divulgation aux investisseurs / prêteurs pour les transactions négociées (formulaire 1) et du nouvel addenda pour les prêts à la construction et au développement. (Formulaire 1.1) », a écrit May-Anderson.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer