Les prix des maisons gagnent mais au taux le plus bas depuis 20 mois

La croissance des prix des maisons a ralenti le mois dernier selon l’Association canadienne de l’immeuble. La hausse annuelle jusqu’en décembre a été de 3,8 pour cent, inférieure à celle de tout autre mois depuis mai 2013. Le volume des ventes a été plus sain de 7,9 pour cent, mais en baisse de presque 6 pour cent par rapport à novembre. Une fois ventilées, les ventes de maisons existantes à Calgary ont considérablement diminué, avec une baisse de 24,6% en décembre par rapport au mois précédent et la baisse d’Edmonton de 26,4%. Les chiffres montrent la plus forte baisse depuis 2008 et sont attribués à l’affaiblissement du secteur de l’énergie. Les ventes ont également reculé de 5% dans la région du Grand Toronto. L’économiste en chef de la CREA, Gregory Klump, est optimiste quant aux données: «Compte tenu des perspectives incertaines des prix du pétrole, il n’est pas surprenant que la confiance des consommateurs de l’Alberta se soit ramollie et ait déplacé certains acheteurs de maisons sur la touche», a-t-il déclaré, «En ce qui concerne le ralentissement de l’activité à Calgary et Edmonton, les ventes sur ces deux marchés avaient été fortes toute l’année avant de revenir à des niveaux entièrement moyens pour le mois de décembre. Les prix moyens ont continué d’augmenter mais avec des disparités. Calgary a connu la plus forte augmentation des prix d’une année à l’autre (+8,80%), suivie du Grand Toronto (+7,89%) et du Grand Vancouver (+5,82%). En revanche, les prix à Regina ont baissé de 3,48%. Voir les statistiques.

A lire  Home Capital aborde l'offre concurrente

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer