Les propriétaires de condos déposent une plainte de 3 millions de dollars pour les frais cachés des développeurs

Une femme d’Ottawa a intenté un recours collectif de 3 millions de dollars contre le constructeur Theberge Developments Ltd., au sujet d’allégations selon lesquelles l’entreprise aurait trompé les acheteurs avec des coûts cachés et des promesses non tenues.

Le procès, qui a été déposé par Sabrina Heyde au nom de plus d’une centaine de propriétaires de condos, alléguait que le promoteur avait inséré subrepticement un contrat de location pour un système de chauffage avec d’autres documents, que Heyde a fini par signer en 2013 à son insu.

Heyde et les autres propriétaires ont donc dû payer 89 $ de plus par mois pour leur système de chauffage combiné et leur réservoir d’eau chaude. Elle a soutenu que ce coût supplémentaire n’avait jamais été divulgué dans l’argumentaire de vente initial.

«C’est une question d’être trompé. C’est une question de mentir », a déclaré Heyde, cité par CBC News.

Theberge a réfuté les accusations de rupture de contrat, de violation de la Loi sur les condominiums et de déclaration inexacte ou frauduleuse. La firme a déclaré qu’elle ferait appel de rejeter l’affaire.

A l’approche de la retraite, le couple Joe Corkery et Valeda Babineau ont admis se sentir «trompés» et «trompés» par Theberge.

Le couple a déclaré qu’ils n’avaient appris l’existence du système de chauffage que lors de leur réunion de mise à niveau. En conséquence, Babineau et Corkery ont tenté de se sortir de l’affaire en consultant un avocat, mais ils ont fini par dépenser 3 000 $ en frais juridiques sans succès.

A lire  Les marchés de l'immobilier de loisirs influencés par le résidentiel

«Ils nous ont manipulés», a déclaré Corkey.

«On nous a menti», a ajouté Babineau. « Nous ne savions pas que lorsque nous aurions acheté, nous devions payer 89 $ de plus par mois … Sinon, je pense que nous aurions réfléchi à deux fois avant d’acheter. »

Le procès a également accusé Theberge de ne pas avoir fourni les casiers de rangement promis à plus de 60 propriétaires de condos.

«Je n’aurais pas acheté l’endroit sans stockage», a déclaré Babineau. Le développeur s’est défendu en disant qu’il y avait une erreur de rédaction dans le contrat d’origine, qui incluait des casiers de stockage dans le prix d’achat.

Histoires liées:

Le deuxième accusé dans une affaire de fraude de plusieurs millions de dollars plaide coupable
Un promoteur immobilier de Vancouver a commis une fraude, selon un panel de valeurs mobilières

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer