Les résultats des courtiers prêteurs révèlent une fin 2015 en plein essor pour les courtiers

Deux grands courtiers prêteurs ont révélé leurs résultats financiers respectifs au quatrième trimestre 2015, et les chiffres indiquent une activité de courtage en plein essor en 2015.

First National, le dernier prêteur hypothécaire coté en bourse à publier ses résultats financiers, a révélé une augmentation des prêts hypothécaires sous administration (MUA).

À la fin de 2015, le prêteur disposait de 93,8 milliards de dollars en MUA, soit une augmentation de 9% par rapport à 85,9 milliards de dollars au 31 décembre 2014.

Les origines, quant à elles, ont augmenté de 7% d’une année sur l’autre, passant de 16,2 milliards de dollars à 17,3 milliards de dollars en 2015.

«Les résultats records de First National pour 2015 reflètent les avantages continus des prêts hypothécaires non bancaires sur les marchés résidentiels et commerciaux, les conditions généralement solides sur ces marchés et le dévouement de notre équipe au service à la clientèle soutenu par la meilleure technologie de sa catégorie», Stephen Smith, président et PDG, a déclaré. «Par rapport à l’année précédente, la croissance a été enregistrée dans tous les indicateurs financiers clés, y compris la MUA, les revenus, le revenu avant impôts sur les bénéfices, le pré-JVM-EBITDA et le bénéfice net, ce qui nous a permis de distribuer plus de revenus aux actionnaires que jamais auparavant.»

Plus tôt ce mois-ci, Home Trust – un autre courtier hypothécaire coté en bourse – a annoncé sa propre année record.

A lire  Le FMI déforme la situation du logement au Canada - analyste

«Le total des prêts administrés a atteint 25,06 milliards de dollars, le plus haut niveau de l’histoire de la société, grâce à ses activités résidentielles solides, à l’augmentation de son portefeuille d’accélérateurs, à l’acquisition du portefeuille de prêts CFF et à l’augmentation des prêts hypothécaires commerciaux et autres prêts», Home Trust dit dans son rapport trimestriel.

De solides résultats pour les prêteurs cotés en bourse montrent à quel point les courtiers étaient occupés l’an dernier. Des taux d’intérêt historiquement bas et – sur la plupart des marchés – des prix de l’immobilier attrayants et une appréciation annuelle ont incité les clients à acheter une maison.

Et avec des taux qui devraient rester bas tout au long de l’année, les courtiers et, en fait, les prêteurs, connaîtront probablement de solides perspectives commerciales tout au long de 2016 également.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer