Les ventes d’appartements en copropriété neufs de Toronto atteignent des niveaux records en octobre

Selon de nouvelles données de la Building Industry and Land Development Association (BILD), les ventes de logements de grande hauteur et de moyenne hauteur ont stimulé le volume des ventes de nouveaux condos dans la région du Grand Toronto en octobre.

Les ventes de copropriétés pour ce mois-là étaient 81% supérieures à la moyenne sur 10 ans de 2 697, et au mois d’octobre le plus élevé jamais enregistré. 4 884 unités vendues en octobre étaient des maisons multifamiliales, et un total de 5 377 maisons neuves ont été vendues dans la RGT au cours de ce mois.

Depuis le début de l’année, 39476 maisons neuves ont été vendues dans la RGT en 2017, 82% d’entre elles étant des appartements en copropriété dans des immeubles de grande hauteur et de moyenne hauteur et des maisons en rangée superposées.

«Les données d’octobre montrent que l’acheteur d’une maison neuve n’a que très peu de choix lorsqu’il s’agit d’acheter une nouvelle maison», a déclaré le président et chef de la direction de BILD, Bryan Tuckey.

«La politique d’intensification provinciale oblige nos membres à construire plus de logements de grande et moyenne hauteur, ce qui rend les choix de logement un défi. Le coût d’une maison unifamiliale est hors de portée pour de nombreux consommateurs qui les poussent à acheter un condo au-dessus d’une maison. Par conséquent, nous constatons des ventes de condos records et des prix plus élevés cette année pour les nouvelles maisons de faible hauteur.

Lire la suite: L’ancien chien de garde du budget avertit le gouvernement de faire preuve de prudence dans ses nouvelles dépenses de logement

A lire  La plupart des Canadiens sont impatients d'acheter une maison - sondage

Si l’offre de logements neufs a de nouveau augmenté en octobre et a atteint 12 500 unités, elle est encore bien en deçà des niveaux sains. À la fin d’octobre, 9 308 maisons multifamiliales et 3 192 maisons unifamiliales étaient disponibles dans la RGT.

«La demande d’appartements en copropriété nouvellement construits est alimentée par trois groupes d’acheteurs clés – les petits investisseurs qui sont devenus de facto les fournisseurs de nouveaux logements locatifs dans la région du Grand Toronto; les acheteurs utilisateurs finaux qui pourraient préférer une maison unifamiliale mais qui recherchent des options plus abordables; et les utilisateurs finaux plus traditionnels qui apprécient le style de vie et les commodités de projets bien situés », selon Patricia Arsenault, vice-présidente exécutive des services de conseil en recherche du Groupe Altus.

Les parties intéressées peuvent consulter le rapport complet de BILD ici.

Histoires liées:

Les responsables de l’Ontario et les représentants de l’industrie demandent une rationalisation du processus d’approbation des projets d’aménagement
Les promoteurs ne trouvent pas l’immobilier à Toronto abordable

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer