Report, aide gouvernementale pour maintenir les finances des ménages à flot

Les données du Bureau du surintendant des faillites du Canada (BSF) ont révélé que le soutien fiscal fédéral et les reports de paiement aident les ménages à conserver leur pouvoir d’achat, le marché national enregistrant une baisse importante des insolvabilités.

Les derniers chiffres du BSF indiquent qu’il y a eu 6 111 dossiers d’insolvabilité en mai, soit une baisse de 8,8% par mois et de 51% d’une année à l’autre. L’agence a déclaré qu’il s’agissait de la plus forte diminution annuelle depuis 1988.

Les observateurs ont déclaré que ces chiffres n’étaient pas un motif de célébration, car la pandémie du COVID-19 continue de bouleverser le système financier national.

Plus tôt cette année, TransUnion Canada a prédit que les impayés hypothécaires de plus de 90 jours passeront de 0,3% au T1 2020 à 0,9% au quatrième trimestre.

«Alors que le chômage atteint des niveaux jamais vus depuis plusieurs années, il est important de prendre du recul et de réévaluer l’impact du COVID-19 sur le marché du crédit à la consommation au cours des prochains trimestres», a déclaré Matt Fabian, directeur de la recherche et du conseil en services financiers chez TransUnion. «Le chômage élevé et son effet sur le revenu des consommateurs et la capacité de payer leurs dettes est l’un des principaux moteurs de l’augmentation de la délinquance.»

La délinquance non hypothécaire – qui comprend les prêts personnels, les prêts automobiles, les cartes de crédit et d’autres produits similaires – devrait passer de 5,8% au premier trimestre à 6,9% au quatrième trimestre 2020.

A lire  Les conseillers de Victoria demandent au gouvernement provincial une taxe de vacance

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer