Résultats du sondage: modifications hypothécaires

Les courtiers ont eu leur mot à dire et les résultats sont au rendez-vous.

La moitié des lecteurs de MortgageBrokerNews.ca estiment que les nouvelles règles hypothécaires étaient une mauvaise idée, et 50% ont soutenu qu’elles n’étaient pas nécessaires.

Un peu plus d’un quart – 30% – affirment qu’elles étaient nécessaires et 20% sont encore indécis.

C’est un test décisif qui n’en surprendra peut-être pas beaucoup, avec le sentiment initial des nouvelles règles penchant du côté critique. Pour leur part, les courtiers ont fait valoir que les nouvelles règles – qui comprennent un test de résistance hypothécaire qui oblige les emprunteurs de prêts hypothécaires assurés à se qualifier à un taux plus élevé, et des directives plus strictes pour les portefeuilles assurés en vrac – rendront plus difficile pour les acheteurs d’une première maison être admissible à une hypothèque.

Une autre partie des changements de règle exige des exigences de capital accrues pour les prêteurs. L’impact de ce changement s’est déjà fait sentir.

Plus tôt ce mois-ci, la TD a annoncé qu’elle augmentait son taux préférentiel hypothécaire à 2,8%.

RBC a emboîté le pas mardi en annonçant qu’elle augmentait son offre spéciale pour un prêt hypothécaire à taux fixe de cinq ans à 2,94%, soit une augmentation de 30 points de base.

A lire  Le marché de Calgary continue de lutter contre le chômage et les taux d'intérêt

Le prêteur a également déclaré qu’il augmentait son offre spéciale pour une hypothèque à taux fixe de quatre ans à 2,79 pour cent et une hypothèque à taux fixe de trois ans à 2,69 pour cent, des augmentations de 30 et 25 points de base, respectivement.

Les changements de RBC, qui ont une incidence sur les amortissements de moins de 25 ans, entreront en vigueur jeudi.

Avec des fichiers de la Presse canadienne

En relation:
Le premier des nombreux changements à venir?
Une grande banque pèse sur l’impact des changements

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer