Révision du CREA menée par deux marchés évidents

L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a révisé à la hausse ses prévisions de ventes annuelles de logements en 2014 et 2015, projetant 481300 unités en 2014 – une augmentation annuelle de 5,1% et les ventes annuelles les plus fortes depuis 2007.

La majorité de cette révision à la hausse découle de la vigueur et de l’élan des ventes dans la majeure partie de la Colombie-Britannique et de l’Ontario, en particulier dans la région élargie du Golden Horseshoe.

En Colombie-Britannique, les taux d’intérêt hypothécaires historiquement bas ont contribué à alimenter une augmentation générale du nombre de maisons changeant de mains cette année, même si l’activité n’a dépassé que récemment sa moyenne sur 10 ans.

En Ontario, une forte demande a été satisfaite par une augmentation des inscriptions, qui, ces dernières années, avaient été réduites.

La CREA a déclaré que la récente dynamique des ventes dans les deux cas a duré plus longtemps que prévu et a montré peu de signes de diminution.

Ensemble, ces deux provinces représentent plus de la moitié de l’activité nationale et sont responsables d’une grande partie de la révision à la hausse des ventes nationales projetées et prévues.

Les projections CREA pour 2014 comprennent:

  • La Colombie-Britannique devrait afficher la plus forte augmentation annuelle de l’activité (14,5%), suivie de près par l’Alberta (9,3%).
  • L’activité annuelle en Ontario devrait également dépasser de 3,6% les niveaux de 2013.
  • Les ventes en Saskatchewan (+1,8%), au Manitoba (+0,8%), au Québec (-0,1%), au Nouveau-Brunswick (-0,8%) et à l’Île-du-Prince-Édouard (aucun changement) devraient se maintenir près des niveaux de 2013.
  • L’activité en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador devrait baisser cette année de 3,9% et 4,7% respectivement.
A lire  Le chœur croissant des critiques du logement

Les projets CREA pour 2015 comprennent:

  • L’activité nationale devrait maintenant atteindre 485 200 unités en 2015, soit une augmentation d’une année à l’autre de 0,8%.
  • Les ventes devraient connaître la croissance la plus rapide en Nouvelle-Écosse (+2,6%), suivie du Nouveau-Brunswick (+2,9%).
  • Le Québec (+1,2%), l’Ontario (1,1%), la Colombie-Britannique (0,5%) et l’Alberta (0,1%) devraient connaître peu de changement sur une base annuelle, reflétant une tendance à la hausse en 2014 reflétée par un assouplissement tendance en 2015.

La CREA prévoit également que le prix national moyen des maisons augmentera de 6% pour s’établir à 405 500 $ en 2014, avec des hausses de prix en pourcentage similaires en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario.

En 2015, le prix moyen national devrait augmenter légèrement, de 0,9%, pour s’établir à 409 300 $.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer